Un nouveau malus augmente le prix des cartes grise ?

L’immatriculation d’un véhicule puissant risque de coûter très cher en 2018. Sans aucun lien avec l’augmentation conséquente du malus écologique 2018 qui entrera en vigueur le 1er janvier, un amendement à été déposé par des députés proposant de mettre en place une surtaxe de 500 € par cheval fiscal pour les voitures les plus puissantes !

Le prix de la carte grise augmente très fortement pour les véhicule de 36 CV

Outre le nouveau malus écologique qui peut faire fortement augmenter les prix, le tarif de la carte grise d’un véhicule se compose essentiellement de la taxe régionale. Cette taxe est chiffré en multipliant la puissance administrative de la voiture par le prix du cheval fiscal établi dans la région de résidence (ou le département pour les régions fusionnées).

Ce type de calcul ne pénalise pas les voitures de puissante, qui sont dans l’ensemble des véhicules de luxe. Afin de pénaliser ceux-ci, les députés à l’initiative de ce projet ont eu l’idée d’introduire cette surtaxe de 500 € par CV à partir de 36 chevaux fiscaux. Cette amendement prévoit un maximum de 8.000 € pour cette taxe. A l’inverse du bonus écologique, cette surtaxe sera appliquable pour l’achat d’un véhicule d’occasion !

Une facture importante pour l’immatriculation d’un véhicule puissant ?

Cette augmentation du prix du certificat d’immatriculation pourra être cumulable avec le relèvement du barème du bonus/malus écologique applicable à l’immatriculation d’un véhicule neuf.

Exemple:  pour l’immatriculation d’un véhicule de 585 ch (50 CV), il y aura une surtaxe de 7.000 € au quelle s’ajoute 500 € supplémentaires d’écotaxe (plafond maximum, 10.500 EUR) s’il s’agit d’un véhicule neuf. Pour immatriculer ce véhicule d’occasion en région Île-de-France, le prix de la carte grise passerait de environ 2.3 € à 9.3€  si le projet est accepté.

Si on se base sur ces nombres, l’immatriculations des voitures de luxe s’envoleront d’ici la fin de l’année 2018.