Communiqué en septembre et planifié pour début 2018, la réforme de la Prime à la Casse, pour le remplacement d’un ancien véhicule diesel par un véhicule neuf va être étendue.

 

Quel sont les véhicules à détruire pour pouvoir bénéficier de la prime à la casse en 2018 ?

Explicitée par Nicolas Hulot (Ministre de la Transition Écologique et Solidaire), la prime à la casse va être amplement revue à partir de 2018. Jusque ici, vous pouviez bénéficier d’une aide financière si vous envoyez un véhicule de type diesel de plus de 10 ans à la casse, la nouvelle réforme compte ajouter une aide aux personnes envoyant à la destruction un véhicule essence avant l’achat d’un véhicule moins polluant.

 

La nouvelle réforme va aussi permettre de s’étendre aux foyers imposables sans condition de revenus selon les critères suivants :

 

– Pour les foyers imposables : tout véhicule de type diesel mis en circulation avant le 01/01/2001 ou véhicule de type essence mis en circulation avant le 01/01/1997 envoyé à la casse octroiera le droit à une aide financière pour l’achat d’un véhicule plus propre

– Pour les foyers non-imposables : tout véhicule diesel immatriculé avant le  01/01/2006 ou essence avant le 01/01/1997 envoyé en casse donnera un droit à une prime dans ce cas-là

 

Par quel type de véhicule remplacer celui détruit ?

Pour encourager le remplacement d’un véhicule polluant par un autre moins polluant, le montant de la prime sera évolutif selon le type de véhicule acheté pour remplacer l’ancien :

– Véhicule électrique neuf : prime de 2500 euros sans condition de ressources

– Véhicule thermique ou hybride non-rechargeable neuf émettant moins de 130 g de CO2 par kilomètre : une prime de 1000 euros pour un foyer imposable ou une prime de 2000 euros pour un foyer non imposable

– Véhicule hybride rechargeable : une prime de 1000 euros sans condition de ressources

 

Comment faire pour la reprise d’un véhicule d’occasion ?

En 2018, il s’agit d’une des plus grandes nouveautés concernant la réforme, une prime pourra être versée à l’achat d’un véhicule d’occasion selon les critères suivants :

 

– Pour un foyer imposable, une aide de 1000 euros  : le véhicule acheté devra être porteur d’une vignette Crit’air de catégorie 0, 1 ou 2, émettre moins de 130 g de CO2 / km

– Pour un foyer non-imposable, une aide de 2000 euros selon les mêmes normes définies pour les foyers imposables

 

Exclusivement ouvertes aux foyers non-imposables, les nouvelles primes à la conversion prévues pour 2018 (de 500 à 1000 euros) à ce jour,  vont donc responsabiliser les automobilistes en les encourageant à acquérir un véhicule plus propre que celui avec lequel ils circulent déjà. Le coût global de cette mesure est évalué à 700 millions d’euros sur 5 ans par le Gouvernement.