Depuis avril 2018 les centres de contrôle technique ont constaté une hausse de clientèle de 60% environ, ceci serait du à une crainte concernant la nouvelle loi sur le contrôle obligatoire.

Le nouveau contrôle technique est entrée en application depuis le 20 mai 2018 (celui-ci existe et est obligatoire depuis en France depuis 1992). Il existe en France 6300 centres d’examens de contrôle technique agréés).

Nouveau Contrôle technique 2018

Nouveau Contrôle technique 2018

Pourquoi ces changements sur le contrôle technique ?

La directive européenne 2014/45 (du 3/04/2014) est à l’origine, l’objectif est d’harmoniser les contrôles techniques au sein de l’Union Européenne afin de diminuer les accidents de la route.

Quels sont les changements ?

Le nombre de points de controle augmente en passant de 124 à 132 avec de nouvelles règles. Le nombre de défaillance (soit les défauts du véhicule) augmente lui à 668 contre 453 (506 de ces points obligent à effectuer une contre visite).

Les défaillances sont structurées en 3 catégories:

les défaillances mineures (162, elles n’on pas de conséquences lourdes sur le véhicule et n’implique pas de contre visite),

les défaillances majeures (362, celles-ci regroupent les anomalies pouvant compromettre la sécurité du véhicule et doivent donner lieu à des réparation dans un délai de 2 mois puis une contre visite),

les défaillances critiques (144, celle-ci indique un dysfonctionnement pouvant entrainer un danger immédiat, le controle technique sera alors valide jusqu’à la fin de la journée seulement avec ensuite une interdiction de circuler jusqu’à ce que les réparations puis la contre visite soir effectués dans un délai de 2 mois)

Qu’en est t-il de la fréquence ?

La fréquence du contrôle technique ne change pas, il est obligatoire et doit être effectué tous les 2 ans à partir du moment ou le véhicule à plus de 4 ans.